Pokémon life

Imagine toi un jour transformé en pokémon mais tu n'es pas le seul dans ce cas
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le trésor de la forêt brumeuse

Aller en bas 
AuteurMessage
Rayquaza
Admin rayquaza
Admin rayquaza
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 24
Localisation : Ardèche

Carte d'explorateur
LV:
7/100  (7/100)
Expérience:
0/14  (0/14)
Pokédollard: 4000

MessageSujet: Le trésor de la forêt brumeuse   Ven 14 Jan - 1:00

Enfin ma première mission ! Et j'adorais les sensations que me donnaient ce nouveau corps ! J'adorais sentir la caresse du vent sur moi, j'adorais monter très haut, pour redescendre brusquement, sentir chacun de mes muscles se contracter souplement et efficacement, avant de me faire redresser instantanément avant de m'écraser par terre, poussant des rugissements de joie à tout va !

Oui, je ne regrettais rien de mon ancienne vie. Celle-ci, même si elle pouvait être un rêve, était haute en couleur, et j'avais enfin le moyen de changer les choses !
Mais quelque chose me tracassait un peu... Rayquaza était supposé être un pokémon légendaire... alors, pourquoi étais-je devenu... lui ?! Non pas que cela ma déplaise, mais... et si j'avais remplacé l'orignal, de gré ou de force ? Hum... non. A vrai dire, je pense que Rayquaza est toujours lui même. Et que je ne suis qu'une simple copie.

Je m'explique, je sais à quoi ressemble ce fameux dragon, gardien terrestre et céleste; et, pour avoir vu mon reflet, j'ai pu noter de très nombreuses différences avec l'orignal. Mes dents sont bien plus nombreuses, et pointues que d'habitude. Mes oreilles sont plus larges, bien plus larges même, et semblent me réserver encore d'autres mystères. Mes écailles n'étaient pas toutes dans la continuité de mon ossature, et certaine sortaient, semblable à des haches impressionnantes, d'un vert émeraude, menaçante et aiguisée à souhait. Et mes yeux gardaient un vestige de mon humanité, en n'étant pas totalement incurvé, et plus expressif que d'ordinaire. Mes griffes avant, si je compare avec l'image de Rayquaza que j'avais en tête, sont elles bien plus larges et effrayantes que celles de l'original.

Étais-je une version améliorée ? Le fait d'avoir était humain avant interférait-il sur les capacités et les caractéristiques du pokémon incarné ?
Me concentrant comme un fou, j'ouvris la bouche, en criant mentalement "Ultralaser !!!!" . Un rayon commença à grossir, mais se dissipa aussitôt, et me pompa toute mon énergie, me faisant chuter à même le sol, dans un vacarme effroyable et bruyant.

En méditant sur "Que se passera-t-il si l'original me trouve", et tout en me relevant, à moitié sonné, je remarquai que j'étais arrivé plus ou moins à destination... une immense forêt recouverte d'une nappe brumeuse très opaque, empêchant de voir à plus d'une dizaine de mètres devant soi... ça devait être ça. Ne pouvant la survoler, car ne pouvant mettre à jour les secrets que l'endroit révélait du premier coup d'œil, je me résolus à parcourir la forêt "à terre", lévitant quelques mètres au-dessus du sol, en essayant de déraciner le moins d'arbre possible durant mon trajet.

Progressivement, je sentis l'atmosphère se refroidir, l'oxygène se faire de plus en plus rare. Je me savais capable de survivre dans n'importe quel milieu, mais je devais veiller à ne plus jamais me sur-estimer, sous cette forme ou sous une autre.
Précautionneusement, mon corps immense franchissait silencieusement la forêt, et bien que mon avancée était ralentie par la brume, je savais que je ne pouvais tourner en rond.

Je sentais les présences de plusieurs pokémons autour de moi, jouant sur ma mémoire pour me rappeler leurs noms.
Mimitoss...Aéromite...Parasect...Abra...Parecool...Coconfort...Armulys... Tropius... Chenisselle... La faune comme la flore étaient incroyables. J'étais réellement émerveillé, mais les pokémons qui croisaient mon regard étaient effrayés.
Je pouvais compatir avec eux, un dragon n'a pas sa place ici. Moi même me sentais vaguement troublé par ce lieux.

Aboutissant sur une clairière plus large, à la lueur de la lune, je soufflai un peu, humant l'air doucement, et me demandant quel genre de trésor fallait-il apporter. Je n'étais pas supposé passer à coté, mais...

A l'aide !!

Mes oreilles réagirent aussitôt. Mon corps aussi. Me retournant rapidement, je fonçai à vive allure sur trois points à l'opposé de là où j'étais. La brume se faisait toujours plus épaisse, mais cela ne m'empêcha pas de débarquer comme une furie au milieu des trois pokémons, en grognant sourdement, les yeux passant sur chacun d'entre eux.

Le premier, surement celui qui appelait au secours, était très petit (où étais-je trop grand, plutôt ?) ; tout blanc, une sorte de coquille recouvrant le bas de son corps, le petit pokémon se faisait visiblement agressé par... Quelque chose que je devinais être un Nosferalto, et un Insécateur.
Quand à la victime, je supposais que c'était un Togepi. Les agresseurs se figèrent à mon arrivée, et disparurent aussi rapidement que j'étais apparus.

Une fois certain que le danger était dissipé, je tournai mon imposante tête vers Togepi, tentant de lui faire un sourire. Je n'eus droit qu'à une série de cris supplémentaire, ainsi que des pleurnichements et des sanglots.

Me mangez pas, pitié ! Je suis trop jeune pour mourir !
Hum.....hum ?

J'attendis un petit moment que le Togepi cesse ses jérémiades, avant de poser lentement ma tête près de lui, l'air blasé.

Si tu veux que je te mange, tu me le dis maintenant, mais c'est pas ce mon objectif actuel... Es-tu perdu ?

Le Togepi s'arrêta brusquement, roula son corps vers moi, et ouvrit de grand yeux émerveillés en m'apercevant. Avant de refondre en larmes de nouveau....

Hey ! J'ai dis que j'allais pas te manger !
Je pleure pas parce que j'ai peur, mais parce que quelqu'un vient enfin me sauver !

Ne disant rien, j'observai le Togepi continuer de pleurer, puis me redressai, conscient que je perdrai mon temps.

Attends ! Attends ! Je veux venir avec toi ! Me laisses pas seule !
... accroches-toi à mon dos, mais me gênes pas. Que fais-tu ici, et voulais-tu te rendre ?

Le Togepi s'arrêta de pleurer subitement, et bondit sur moi, sautillant sur place de joie.

Ma famille vit à l'orée de cette forêt, et ils devaient me retrouver ici, mais je ne les ai pas vus. Puis, je me suis perdues. Puis, deux pokémons ont voulu m'embêter, et m'ont fait mal. Puis vous êtes arrivé, et j'ai cru que vous alliez me dévorer. Pis en fait vous êtes gentil !


Bruyant pokémon. Il n'avait beau dire "toge toge, togepi, piiii", je comprenais absolument tout. Magique...
Mais trêve de bavardages ; je lui fis comprendre de rester silencieux, et de rester à l'abri sur moi, tandis que je continuerai d'explorer la forêt.
Au début réticente, la (oui, "la" : c'était une femelle) Togepi se mit à bouder, mais ne prononça plus un mot.

...si tu tiens réellement à parler, tu peux me servir de guide. Qu'est-ce qui est supposé "ne pas passer inaperçue" dans cet endroit ?
.........................................les baies lunaires. Une variété de baie dérivée de la Baie Sitrus, capable d'augmenter considérablement la croissance d'une personne en pleine forme, ou de revigorer entièrement quelqu'un qui est sur le point de succomber à un combat.
Ah....ah. Et c'est tout ? Rien de plus extravaguant...? Genre un bazoo...

Me taisant de justesse, je secouai vivement ma tête, et vis Togepi bondir sur mon nez. Pensant qu'elle allait m'interroger sur la fin de ma phrase dans un premier temps, il n'en fut rien.

Ces baies sont un trésor non négligeable de cette forêt ! Elles sont très rares, piiii !! Je ne te permet pas de les blasphémer de la sorte !
Ah ? Vraiment ? Et que comptes-tu me faire ? Me punir ?

Togepi prit un aire attristé, sans pour autant quitter mon visage, m'obligeant à m'arrêter.

Je plaisante. Bien, c'est peut être cela ma mission; m'y conduiras-tu ?

Elle porta ses petites pattes à sa bouche, faisant mine de réfléchir, puis finit par lever la patte triomphalement.

D'accord, mais c'est bien parce que c'est toiiiiiiiiiiii !

Me reculant vivement, je vis une masse verdâtre m'arracher Togepi de plein fouet, tandis qu'une chauve-souris de grande taille me cassait les oreilles avec ses ultrasons.

Tss, saleté de...

Rugissant un grand coup, je donnais des coups de queue et de griffes à tout va, tentant de faire dégager le Nosferalto de ma route. Mes les ultrasons m'empêchaient d'agir adroitement, et mes attaques ravagèrent rapidement le secteur, alors que mon adversaire esquivait sans problème mes attaques.

Si cela ne fonctionnait pas, il me fallait utiliser une technique. Mais laquelle ? Ultralaser m'avait pompé tout à l'heure, et fortement affaiblis... quelles autres attaques Rayquaza était-il supposé connaître ?

Tu ne le sais pas, alors que tu ES Rayquaza ?

Des frissons me parcoururent le dos, cette voix...elle venait de ma tête. La voix était proche est loin à la fois... mince !
Tentant différemment de me concentrer, je fermai les yeux aussi fort que possible, tentant de scruter le silence, et de faire le vide en moi.
Les ultrasons ne cessèrent pas, mais leurs effets commencèrent à se désagréger.

Hihi, tu es moi, et je suis toi... nous sommes des Rayquaza !
Hein ?!

La voix s'amusait dans ma tête, était-ce la confusion engendré par l'attaque de Nosferalto qui me rendait ainsi ? Non...pas possible.

Petit Draco porte sur son dos, sa maisonnette euuu, aussitôt qu'il pleut il est tout heureux, il perd la tête euuu ! Hihihi !
Quoi ? Hey ! Qu'es-ce que sa veut dire ! Attends !

La voix s'estompa dans un dernier éclat de rire cristallin, me laissant totalement perplexe. Draco ? C'était le nom d'un pokémon, ça...... mais oui ! Les attaques de types dragons !
Ouvrant les yeux, conscient que Nosferalto ne cessait de bouger tout en continuant ses ultrasons, je me persuadai de raser tout ce qui me gênerait pour récupérer Togepi.

Draco...draco....draco-rage ? Non....Dracocharge ? Trop haut niveau...quoi alors ?!

A défaut d'idée, je retenu ma respiration, voulant foncer sur mon adversaire en une fois, avant de comprendre enfin.
J'emmagasinai encore plus d'oxygène, et, mentalement, déclara : "Dracosouffle".
Une rafale de vent phénoménale sortit de ma bouche, emportant arbres et rochers, et je fis tourner ma tête dans tout les sens, jusqu'à pouvoir viser convenablement Nosferalto, gêné par les bourrasques engendrées par mon attaque, et de lâcher la sauce sur lui. En fait, il y avait plusieurs Nosferalto, mais ce n'est que lorsque mon attaque les emporta tous en retrait que je les aperçut, en même temps que la brume se faisait dégager par le courant d'air.

Ceci expliquait cela, un seul Nosferalto ne pouvait me tenir en échec en un contre un...mais une trentaine, oui.
Une fois débarrassé du troupeau aérien, je constatai rapidement les dommages engendrés par mon attaque, un peu horrifié du chaos créé, et cherchai Togepi du regard. La trouvant toute déstabilisée, sur le corps de son kidnappeur, je la fis basculer sur ma tête, légèrement souriant.

J'y suis peut être allé un peu fort...oh ?

Mon attaque avait dégagée un passage dans les sous-bois, et me dirigeant vers une source lumineuse où la brume semblait ne pas pouvoir subsister. Une fois sur place, j'aperçus un arbre volumineux et lumineux, dont chaque branche étaient parsemée de baies brillant d'un éclat lunaire.
C'était donc ça, les baies dont me parlait Togepi ? En en effleurant une du museau, elle se recroquevilla sur elle même, puis se dissipa.

....
Les baies ne peuvent être offertes à d'autres pokémons que par nous, les Togepi. Ou, en l'occurrence, les Togétic.

Relevant ma tête, je vis un pokémon plutôt maigre, d'une blancheur implacable, me regarder avec des yeux lumineux. Comprenant la situation, je fis glisser Togepi jusqu'au bout de ma queue, et la tendis à Togétic.

Quel geste de bravoure remarquable...je crois bien que cela mérite une récompense... Mais vous devez oubliez cette endroit, car vous risquerez de nous mettre en danger. Merci infiniment...

Je sentis une lumière vive m'entourer, chaude et agréable, puis un sentiment de légèreté incroyable...
Quand j'ouvris les yeux, j'étais tout engourdis, et mon corps me faisait souffrir le martyr.

Un...rêve ?

Non. J'étais à l'entrée de la Forêt Brumeuse. Mais, gage de mon aventure, une sacoche était accrochée à ma patte avant. A l'intérieur, trois baies rayonnaient de mille feux, et je sentis une larme glisser le long de ma joue. Les Togétics avaient pensé à moi !
Poussant un nouveau rugissement de joie, je laissais mon corps se soulever magistralement dans les airs, en fonçant à travers les nuages vers le Village Pokémon.
Une nouvelle vie s'offrait à moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le trésor de la forêt brumeuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon life :: Le monde pokémon :: Forêt Brumeuse-
Sauter vers: